Connect with us

Hi, what are you looking for?

IAME

L’arrivée du Covid-19 dans le kart // Récit

#RÉCIT

Retour sur l’annulation de Mariembourg

Organisateur, entre-autre, de la IAME Series Benelux, Olivier Cèbe a bien voulu nous raconter, par téléphone, son week-end à Mariembourg. Le premier week-end de course d’annulée, le week-end où tout a basculé pour le karting international…

Un bel événement en perspective…

Tout se présentait pour le mieux avec ce Round 1 de la IAME Series Benelux  2020 : 228 pilotes inscrits (Nouveau record en Belgique  !), un niveau sportif encore jamais atteint pour ce championnat leader en Europe, 14 pays représentés, un staff d’organisation étoffé et surtout des jours de travail en amont pour que tout soit au «  top  » et surtout pour contenter pilotes et teams, toujours plus exigeants.
Pourtant, dès le début de semaine, les nouvelles en provenance d’Italie ne sont pas bonnes. En France, non plus. Les annonces sont imminentes. On serre les fesses. Pourvu qu’elles ne «  tombent  » que lundi  !! La WSK a été contrainte d’annuler ses courses de mars, en Italie, certaines usines comme IAME, CRG, Birel… sont déjà fermées. Les teams restent à la maison et les pilotes cherchent des courses où rouler. D’ailleurs, nous avons été contraints de refuser du monde. Avec 54 X30 Junior et 87 X30 Senior, nous sommes au maximum des possibilités afin d’offrir un temps de roulage satisfaisant et un horaire correct. Toutes les autorisations administratives sont validées mais le doute est toujours là, dans un petit coin de la tête. La Cafétéria se transforme en «  take away  » afin de ne pas confiner les gens. Je décide, après avis de la direction de course et des Stewards, d’envoyer le Power Point du Briefing par email à tous les pilotes. Plus on évite les rassemblements de personnes, mieux c’est. Pour les questions, les officiels tiendront une permanence de 30 minutes dehors. La démarche a été appréciée.
Jeudi, 12h00. Départ de Carcassonne en direction de Charleroi. Tout est sous contrôle. Notre Ryanair est à moitié plein, ou à moitié vide, mais bien présent. On arrive même en Belgique avec 20 minutes d’avance. Voiture de location, on attend les collègues et direction Mariembourg. Sur place, le paddock est déjà plein comme un «  œuf  ». Nous installons toute la déco de piste, de prégrille ainsi que la salle pour le contrôle administratif. Le Bourgmestre (Maire de la commune) passe et semble satisfait de tous les dispositifs mis en place. Il nous confirme que la course aura bien lieu. Il est 18h. Quelques signaux n’annoncent pourtant rien de bon. Le Conseil National de Sécurité s’est réuni à Bruxelles. Les Espagnols de KR Spain sont bloqués à Madrid et 6 ou 7 pilotes annulent. Et certains parents, bien informés, semblent défaitistes.
Effectivement, vers 22h, une image, en direct, n’annonce rien de bon  : Quatre chaises vides, des micros à profusion, un drapeau Belge accroché au mur. Une annonce du gouvernement est imminente. Intérieurement, je sens que c’est fini  ! Je ne me trompais pas. Madame le Premier Ministre annonce… en français (Créant ainsi un début de polémique avec les Flamands  !) qu’à l’issue du Conseil National de Sécurité de Belgique, il a été décidé que toutes les activités sportives, culturelles ou folkloriques, qu’elles soient publiques ou privées et « peu importent leur taille », seront interdites à partir de ce soir, minuit.
En 5 minutes, des semaines de préparation viennent de partir en fumée. Mais bon… Le téléphone commence à sonner. Je rallume l’ordinateur et commence à lister tout ce qu’il y aura à faire le lendemain. Décision est prise, avec Thierry Lepinne, de conserver le roulage du vendredi puis d’annuler l’épreuve. Cela permettra de réguler le flux de personne et de véhicule dans le paddock. Extinction des feux à 2 heures.

 

Le jour d’après…

Vendredi matin, Réveil à 6 heures. Les quelques 200 pilotes déjà présents sont tous au courant de la «  nouvelle  ». Beaucoup sont néanmoins  enthousiastes : On peut rester samedi et dimanche pour des entraînements  ?
De mon côté, j’essaye d’agir au plus vite  : Communiqué sur les réseaux sociaux, envoie d’un mail aux pilotes afin que ceux qui ne sont pas encore sur place restent chez eux, envoie d’un mail aux personnes du staff, de l’organisation, annulation des secours (hormis l’ambulance, présente le vendredi. Sécurité first  !), annulation des chambres d’hotel, appel pour le report de l’assurance, annulation des commandes fournisseurs, appel au RACB pour connaitre les conditions juridiques d’une annulation ou du report d’une épreuve… Bref, on essaye de sauver les meubles tout en surveillant, du coin de l’œil, le roulage où 150 pilotes liment le bitume sans interruption. Les quatre membres de l’organisation déjà présents et les 6 track Marshalls assurent grave sur la piste. Merci les gars  ! C’est toujours agréable de pouvoir compter sur une équipe soudée et polyvalente.
Autre point important, trouver un vol de retour pour la «  french team  » ainsi qu’une chambre d’hotel près de l’aéroport. Partir au plus tôt est maintenant notre priorité afin d’éviter le «  lockout  » des frontières. Un plan A, un B et même un C, avec un retour en voiture, sont mis en place.
Sur place, les mines de chacun changent au fil de la journée et des coups de fil des entreprises. L’impact économique est maintenant évident et surpasse malheureusement le sanitaire dans tous les esprits. La Belgique se confine à moitié. Les Estoniens d’Aix Racing, les anglais et les français plient bagage à mi-journée, de peur d’être bloqué en Belgique. Les cadres sont rappelés dans les entreprises pour des réunions de crise tandis que les chefs d’entreprises, les restaurateurs ou les indépendants partent, la mort dans l’âme, afin de régler les problèmes professionnels. Le chômage partiel pointe sont nez. Les enfants restent souvent seul, sur le circuit, ou avec leur mécanicien afin de minimiser l’impact psychologique. Ce n’est pas un moindre mal  ! Dans ces conditions, il n’est pas facile de faire le tour du paddock, de proposer aide ou assistance avec le sourire et d’assurer le «  service  » jusqu’au bout. Du coté des teams ou des mécaniciens, les visages sont figés. Graves. Ils savent déjà que leur avenir professionnel s’assombrit…


Vendredi 18h. Le paddock est quasiment vide. Nous démontons la décoration, rangeons le matériel et disons au revoir, de loin, à tout le monde. Nous dînons sur place, avec le staff et nous quittons, vers 20h, la mine sombre le Karting des Fagnes doit fermer ses portes pour au moins 3 semaines. Genk et Francorchamps, que l’on a eu au téléphone, en font autant. Nous avons assuré le job. J’appelle ma femme et lui dit de se préparer. La Belgique semble avoir 3 jours d’avance sur la France.


Samedi 10h. J’avoue que je n’ai jamais été aussi content de m’asseoir dans un avion de retour. L’arrivée à l’aéroport était irréelle. Pas de petit-déjeuner à l’hôtel mais un petit sac en papier recyclé avec tout à l’intérieur et l’obligation de manger dans sa chambre. Personne sur la route. Parking à moitié désert. Personne aux contrôles, ni dans l’aérogare. Presse, café et restaurant fermés. Tous les vols vers l’Italie et le Maroc annulés. L’avion décolle à l’heure. Nous poussons un grand ouf de soulagement. Jamais une course n’aura durée… aussi peu de temps.
Covid-19 est passé par là. Et personne ne sait, à l’heure actuelle, à quel point il aura changé la face du karting international…

Merci à Olivier pour ce témoignage et à très vite sur les pistes, en attendant, restez à la maison.

 

Source : Olivier Cèbe pour  KART-ACTU
Credit Photos : Olivier Cèbe

Partenaires


Publicité

Ne passez pas à côté

FFSA KARTING

#INFO Deux mois après le rendez-vous d’Ostricourt, la IAME Series Benelux reprend ses droits ce week-end à Genk. Avec plus de 250 pilotes attendus...

FFSA KARTING

# INFO #IAMESERIESFRANCE La déclaration : « C’est ma 1ère victoire à la IAME Series France et en plus, j’ai gagné mon ticket pour...

IAME

# INFO #IAMESERIESFRANCE Pour son deuxième rendez-vous de la saison, la Iame Series France va faire étape dans le Cantal. Long de 1105 mètres,...

FFSA KARTING

#Communiqué de presse FFSA CHAMPIONNAT DE FRANCE LONG CIRCUIT 1/2 Le Championnat de France Long Circuit 2022 débute par le retour du circuit Carole...

FFSA KARTING

#Communiqué de presse FFSA Succès populaire pour le retour du circuit Carole au calendrier sportif FFSA Karting. Plus de 80 pilotes se sont élancés...

NSK

#INFO #NSK Farouche, Le sud ne s’est pas laissé facilement apprivoiser. Il a fallu dompter une météo changeante qui a offert beaucoup plus de...

IAME

#INFO Avant le début des grandes vacances, la IAME Series Benelux a fait escale au Karting Genk pour la troisième manche de la saison....

FFSA KARTING

# INFO #IAMESERIESFRANCE Pour son troisième rendez-vous de la saison, la Iame Series France prend la direction de l’Ariège et du circuit international d’Aigues-Vives....

Copyright © 2022 Kart-Actu.com // KA. | Production - TWENTY-ONE CREATION