Connect with us

Hi, what are you looking for?

IAME

Duels intenses et coup de théâtre en Occitanie

# Communiqué Iame Series France

Un froid polaire, un temps sec et finalement pas de pluie, pourtant annoncée… mais une ambiance et une convivialité du tonnerre. L’épreuve de Muret a ouvert la saison de belle manière avec un petit peu moins de 200 Warriors affutés, de superbes empoignades, des courses spectaculaires et de beaux podiums. Le tracé Haute Garonne Karting de Muret a livré le premier verdict d’une saison qui s’annonce passionnante.

Le championnat Iame Series France se poursuivra, du 05 au 07 mai prochain, à Varennes sur Allier, avec, au menu des hostilités, sensations et émotions garanties, sur un tracé rapide !!

MINI60 : Battisti, comme d’habitude…

Théo Battisti, surement le meilleur Minime l’an passé, n’a pas manqué sa première course de la saison. Comme souvent l’an passé, Lucas Bonhomme, Jayden Soupiron et Mike Meynard n’ont pas manqué de le mettre sous pression, mais le pilote de la ligue PACAC a tenu bon et signé le grand chelem. Alors qu’il semblait bien placé pour aller chercher la 2e place en finale, Bonhomme se contentera de la 5e place après quelques échauffourées dans le peloton.

Auteur d’un excellent départ, Mike Meynard grimpe enfin sur la 2e marche du podium. Ressorti seulement 6e après le départ, Gabriel Gerdil réussissait un beau retour et gagnait son duel face à Jayden Soupiron pour compléter le top-3. Antton Bouchard s’est classé 6e devant le Belge Priam Bruno, Téo Policand, victime de son spoiler, Lucas Doillon et Carsten Soer. Notons les belles remontées en finale de Julia Montlaur et Noam Thibault.

X30 JUNIOR : Nougueyrede, premier de cordée

Les deux pilotes Néerlandais de Victory Lane, Sacha Van’t Pad Bosch et Rocco Coronel, ont dominé les manches et la super manche de dimanche matin. Mais Clovis Nougueyrede se plaçait constamment en embuscade, étudiant chaque centimètre de trajectoire de ses camarades de jeux. En finale, pendant que Coronel chutait au fil des tours, Nougueyrede prenait immédiatement le sillage de Van’t Pad Bosch et restait blotti dans son aspiration. Dans le dernier tour, après une passe d’arme homérique, il trouvait l’ouverture et l’emportait. Parti 16e et auteur d’une spectaculaire remontée, Pablo Esteves franchissait l’arrivée en 3e position devant Louis Comyn.

Mais Van’t Pad Bosch et Esteves étaient déclassés au contrôle technique. Le Franco-Grec Philippe-Armand Karras accédait donc à la 3e position derrière Comyn, constament sur le devant de la scène. Révélation du week-end, pour sa première course en Junior, Alexandre Munoz (4e) aurait également pu prétendre au podium sans une pénalité spoiler. Jean-Paul Karras décrochait la 5e position devant Bastian Leblais, Jules Sablayrolles, particulièrement rapide mais manquant encore d’expérience, Ylan Fandoux qui déboulait de Nouvelle-Calédonie et Thomas Pradier. La dernière place du top-10 revenait à Luna Hubert qui découvrait le haut niveau. Du coté des malchanceux, on pourra citer Maxime Blanchemain, le Belge Senna Meunier et Maël Le Marchand.

SENIOR : Weisenburger par KO
Avec un plateau de 68 pilotes, la catégorie Sénior représentait un morceau de choix lors de ce meeting de début d’année. D’autant plus que le niveau aux avant-postes ressemblait à un casting pour la Guerre des Etoiles : Giltaire, Leveque, Bolliet, Pharamond, Barbe, Ratel, Monnot, Balota, Servant, Cleret et d’ex-Juniors comme Martiniello, Herrouin, Rahali ou Weisenburger trustaient le devant de la scène.

Giltaire décrochait la pole position et remportait ses trois manches, mais un problème technique en super manche le repoussait sur la 2e ligne de la finale derrière Matis Barbe, très rapide depuis les essais libres et Pacôme Weisenburger, qui a plutôt bien digéré son passage chez les grands. Ce dernier surprenait d’ailleurs son rival au début de la finale et bouclait le premier tour en tête. Mais après quelques boucles, Barbe récupérait son bien et prenait la poudre d’escampette. Complètement enfermé au départ, Giltaire plongeait en 9e position, pendant qu’Andy grappillait 8 positions en un seul tour. Touchée par Malo Bolliet qui écopait d’un drapeau noir, Luna Cleret se retrouvait hors-piste et abandonnait tout comme Monnot. Giltaire sortait alors le grand jeu pour revenir dans le top-3 en se montrant particulièrement rapide, suivi à distance par Ethan Pharamond lui-aussi mal parti mais particulièrement véloce en piste. Barbe franchissait la ligne d’arrivée en vainqueur, quelques longueurs devant Weisenburger et Giltaire. Suite au contrôle technique, Weisenburger montait finalement sur la première marche du podium devant Giltaire et Ratel. Le meilleur tour revenait à Hugo Martiniello, arrivé derrière Ratel mais finalement 6e suite à une pénalité (spoiler).

Pour sa 2e course en Senior, Hugo Herrouin n’a pas amusé le terrain et s’offre la 5e place et un gain de 11 positions. Pénalisé pour son spoiler, le local de l’étape Steven Servant s’est battu aux avant-postes tout le week-end et doit se contenter d’une 8e place prometteuse derrière Adam Rahali qui a montré un gros potentiel. Le top-10 a été complété par le Néerlandais Bart Ploeg, solide dans le peloton et Hugo Jalade. Xavier Dias, qui n’était encore jamais venu à Muret, signe la remontada du week-end avec un gain de 17 places. Notons les belles remontées, en finale, de Llop et Geley et surtout la solide prestation d’Edouardt Giurca.

MASTER / GENTLEMAN : Chapon et Romero comme à la parade

Eric Chapon décrochait la pole position en Master, mais Joffrey Rouchy répliquait aussitôt en remportant la 1ère manche. Chapon gagnait les deux suivantes, mais Guillaume Barbarin s’invitait dans le jeu en s’imposant en super manche. Le duel entre les trois hommes était à son comble et se poursuivaient en finale. Rouchy en sortait vainqueur, mais il était pénalisé par son spoiler et reculait 3e pour 5 malheureux dixièmes. Chapon récupérait une victoire méritée mais chanceuse devant Barbarin, en manque de roulage, Alban Authié, Vincent Arnould, Julien Soulié (tombé une fois, le samedi) et Julien Fourcade (4e des manches).

Philippe Romero, qui fêtait son 53e anniversaire, a clairement dominé sa catégorie Gentleman, Son plus proche rival, Ludovic François, étant à plus de 5 secondes. Matthieu Bourdon, qui a chuté en super manche, grimpe sur la 3ème marche de la « boîte ». Gilles Matrullo, toujours au contact, Henry Ansquer et Didier Launay complètent le classement d’une catégorie Gentleman fournie et animée.

KA100 : Saint-Arroman, Carrott et Chastanet dominateurs

Dominateur des essais chronométrés à la finale, Julien Saint-Arroman a largement fait parler la poudre à Muret dans une catégorie KA100 en pleine expansion. Il termine avec 6 secondes d’avance sur Ghiless-Lucas Jeanney et Vincent Castrovillari.

Ewan Carrot, large vainqueur en 145 kg, devance Manon Gloaguen et Michel Louka.

Favori tout désigné en 160 kg, Julien Chastenet a atteint son objectif, mais ce “145” souhaitait aussi se jauger par rapport à ses adversaires avec 15 kg de plus. Au scratch, il s’en est plutôt bien sorti avec un 2e chrono, une 2e place en super manche et la 6e position sous le damier de la finale. Jonathan Wloszxzynski qui a donné des sueurs au commentateur de la course avec son nom… imprononçable et Lucas Urbani complètent le podium en 160.

KZ2 / KZ2 MASTER/GENTLEMAN : Soguel et Hellaouet l’emportent

Les prétendants à la victoire ont été nombreux en Occitanie. C’est d’abord Enzo Guibbert qui se mettait en valeurs aux essais qualificatifs et dans une manche, puis Oscar Py et Enzo Lacreuse dans les deux autres manches et enfin, Yohan Soguel en super manche. Après un samedi compliqué, ce dernier a dû s’élancer en 7e position en finale, mais cela ne l’a pas empêché de triompher avec brio. Après un excellent départ, il a doublé Lacreuse puis Py avant de l’emporter, faute de pouvoir aller chercher Soguel et Py, Guibbert a assuré un beau podium tandis que Lacreuse était victime d’une crevaison. Brillante 4e, Laura Bourguet continue de démontrer de très belles dispositions en KZ2. Elle a devancé le jeune Quentin Pages, Noann Andres et Sébastien Hellaouet-Petton, qui devance Yannick Leclerc, de moins d’une seconde pour la victoire en Master.

Source : Communiqué Iame Series France
Photos : Lionel GRIPON // Agence LGP

 

Partenaires


Publicité

Ne passez pas à côté

NSK

#NATIONAL SERIES KARTING   L’intensité promise par le championnat NSK en 2024 va s’incarner plus particulièrement dès la seconde épreuve de la saison qui...

FFSA KARTING

# Communiqué Iame Series France Le Round 2 de la Iame Series France, disputé à Laval, sur le circuit Beausoleil, a tenu toutes ses...

IAME

# Communiqué Iame Series France Situé, à moins deux heures de Toulouse, dans un magnifique cadre naturel en bordure de l’aérodrome de Belmont Saint-Affrique,...

FFSA KARTING

# Communiqué FFSA KARTING  Mirecourt va accueillir le cap de la mi-saison du Championnat de France Junior Karting 2024. Si Maël Le Marchand a...

IAME

# Communiqué Iame Series France Le long ruban de bitume de Belmont sur Rance, que beaucoup découvraient, a tenu toutes ses promesses avec des...

FFSA KARTING

# Communiqué FFSA KARTING  La météo capricieuse de Varennes a contribué à la difficulté de ce 4e rendez-vous Junior. La tension s’est également révélée...

FFSA KARTING

# Communiqué FFSA KARTING  Varennes-sur-Allier est un rendez-vous très attendu pour le Championnat de France Junior Karting opéré par la FFSA Academy. A l’intérêt...

FFSA KARTING

Championnat Régional d’Île-de-France : Quatrième Journée à Angerville Les amateurs de sports mécaniques se donnent rendez-vous les 25 et 26 mai 2024 pour la...

Copyright © 2022 Kart-Actu.com // KA. | Production - TWENTY-ONE CREATION